Débuter à moto

Comment faire un début avec une moto

Pour faire le premier pas dans la moto, sachez qu’il vous faut tout d’abord vous décider entre un scooter et une moto. Savoir faire la distinction est essentiel, notamment parce que leur conduite sont entièrement différent. Ce qu’il faut donc c’est soit, faire le premier pas avec un scooter ou une moto. La première étape consiste à choisir une moto ou un scooter de faible puissance. Si vous optez pour un scooter par exemple, vous pouvez débuter avec un 50 cc, en revanche avec une moto, vous pouvez commencer par un 125 cc. C’est avec ces engins que vous pourrez commencer à monter sur deux roues en toute sécurité.

La différence entre un scooter et une moto

Bien qu’il existe maintenant des modèles de scooter sur 3 roues, la généralité des modèles disposent de 2 roues. Les scooters sont automatiques, ce qui signifie qu’ils sont dépourvus de boite de vitesses et d’embrayage mécaniques, à part les Vespa et leurs voisines asiatiques. Ils sont plus simples à conduire que les motos où le conducteur devra savoir jouer embrayage et accélérateur. C’est aussi la raison pourquoi, c’est le type de 2 roues le plus approprié aux jeunes. En revanche, les règles de sécurité restent le même pour l’ensemble, que ce soit scooter ou moto. Le casque est formellement obligatoire pour tous, le non port de casque mérite une amende de haute catégorie pour tous les motards. Le blouson, notamment en cuir n’est pas seulement une question de style à respecter pour tous les motards. La raison est que le cuir est la matière idéale, pour se protéger non seulement du froid, mais aussi des pluies, il est un excellent isolant et imperméable.

Vigilance sur son permis

En cas d’infractions fréquents, lorsque le motard perd plus de 6 points sur son permis, il sera invité à participer à un stage sensibilisation sécurité routière pour récupérer les points perdus. Il faut savoir que si l’on atteint le solde 0, on peut dire adieu à son permis de conduire, et cela est valable pour tout conducteur de véhicules motorisés. C’est donc un stage qui consiste à rectifier les tirs par rapport à ses compétences de conduite en circulation, et aussi pour réviser les principes de sécurité routière.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés